SPONSORING

01

ALEXIS MUSIALEK

SES DÉBUTS

Alexis démarre le tennis à l'âge de 4 ans, sous la houlette de son père Hervé qui est enseignant au sein du club de l'US Dax, ville ou il est né. C'est ici qu'il y fait ses premières armes jusqu'à l'âge de 20 ans. Il est a cette occasion plusieurs fois champion de ligue Plus jeune il fait du football, du rugby, mais choisi le tennis dont il est passionné. Il obtient alors son Baccalauréat Scientifique avant de choisir de partir pour une université américaine à Lexington, au Kentucky pour progresser et étudier. À son départ, il est alors classé -15 au classement national.

02

ALEXIS MUSIALEK

UNIVERSITY OF KENTUCKY

Alexis rejoint en 2008 l'Université du Kentucky, à Lexington aux États-Unis ou il obtient une bourse pour financer ses études. Pendant 4 ans, il étudieras l'économie tout en jouant de manière très intensive au tennis. Son nouveau coach, Cedric Kauffman, lui aussi français expatrié à UK. Grâce a lui, il apprend la discipline, et "l'esprit guerrier", et s'impose comme le numéro 2 de l'équipe dès la deuxième de ses quatre années qu'il y passera. Là-bas, il se fait des amis en or comme le marseillais Anthony Rossi, ou le varois Tom Jomby. Ensemble, ils deviendront la dernière année champions de leur conférence (SEC). En individuel, Alexis fini son cursus classé dans les 20 meilleurs joueurs universitaires, ce qui lui vaut d'être classé All-American. Il quitte alors UK avec un bachelor d'économie en poche.

03

ALEXIS MUSIALEK

SES DÉBUTS PROFESSIONNELS

Il se lance en 2013 sur le circuit professionnel, et joue ses premiers tournois futures au mois de janvier. Sans coach il débute donc son aventure sur le circuit ATP. Il intègre ainsi le CNE, et s'entraîne désormais à Roland-Garros, entourés des meilleurs joueurs français comme Richard Gasquet, ou Adrian Mannarino. En mars, Il remporte alors son premier titre en Future à Netanya, en Israël, et rejoint même plusieurs finales. Le 4 juillet, jour de ses 25 ans, il lance alors son tout nouveau site internet, AlexisMusialek.com. La suite de la saison est plutôt positive, puisqu'il atteint deux nouvelles demi-finales sur le circuit future. Il fait ses premiers pas sur le circuit Challenger, mais ne parvient malheureusement pas a remporter son premier match dans un tableau principal. Il termine alors l'année au 464ème rang mondial.

01

TOM JOMBY

SES DÉBUTS

Dernier d’une fratrie, dans une famille de basketteurs, Tom JOMBY a choisi le tennis pour réussir, hors des sentiers familiaux. Né d'un père basketteur, passé par Dijon, Besançon et La Roche-sur-Yon, il nait et grandit en Vendée, aux côtés de Rudy, Basketteur Pro A (LE HAVRE, CHOLET, GRAVELINES), et d'Anaïs, arrière de Limoges, Reims puis Sceaux (NF1) et professeure d’Anglais. Si les deux aînés ont choisi la même voie que le paternel, Tom, lui, fait la rencontre d'une raquette, abandonnée par sa maman, Brigitte, dans un coin de la maison. À l'époque, où le basket fait encore partie de sa vie, il se met à jouer contre les murs, et il ne s’arrêtera pas. Il montre rapidement de réelles dispositions sur les courts de Tennis du club Yonnais, le TEY. A 14 ans son choix est fait, les sports co. ça n’est pas pour lui ! et il intègre le Pôle Espoirs Régional des Pays de Loire à Vertou. En janvier 2011, à l'âge de 20 ans, le cadet des Jomby file aux États-Unis. Pour répondre à la principale exigence de ses parents réticents à l'idée d'investir dans sa carrière sans qu’il obtienne un diplôme. Les États-Unis étaient alors un choix logique parce que c'est l'endroit idéal pour combiner études et sport. Par son niveau de jeu, (-4/6) Tom a su attirer les convoitises en recevant les sollicitations de nombreuses universités, dont la prestigieuse Columbia University. Restait à réussir la batterie de tests scolaires pour être éligible à une université américaine et sur laquelle plusieurs jeunes Français s'étaient cassé les dents. Mission finalement accomplie avec succès, notamment grâce aux trois mois passés à Chicago dans une famille d'accueil, pour parfaire son anglais. Le choix de Tom s'est ensuite arrêté sur l'université du Kentucky, son campus de 25 000 étudiants situé à Lexington, une des capitales mondiales de l'équitation, son équipe de tennis classée dans le top 12 universitaire américain et surtout son coach français, Cédric Kaufmann, un ancien pro dont le meilleur fait d'armes remonte à Roland Garros 2000 avec une défaite concédée 8-6 au 5 e set face à Pete Sampras.

02

TOM JOMBY

LEXINGTON

Dans l'Université de Kentucky, Tom progresse tennistiquement mais aussi humainement : parti en jeune homme, il est revenu en homme. Sur le campus de Lexington, il a pu bénéficier, grâce à sa bourse sportive, de magnifiques installations, de conditions matérielles et sportives d’entrainement, staff médical dernier cri mais aussi d’un emploi du temps aménagé spécifiquement pour les étudiants athlètes. Le championnat NCAA réussit plutôt bien à Tom dans cette équipe très internationale de UK avec bien sûr des américains, des colombiens, un japonais et deux autres français, avec qui il entretient des relations quasiment fraternelles Anthony Rossi le marseillais et Alexis Musialek le dacquois. Ensemble ils gagneront le championnat de leur Conférence, une grande région qui regroupe une dizaine d’Universités concurrentes, la S.E.C . Tom brille aussi au niveau individuel et se hisse à 4e place du classement universitaire ; il sera également élu dans l’équipe « All American » de 2014, une distinction qui récompense les meilleurs joueurs de la discipline. De retour en mai 2014, avec un « Bachelor Of Science in Communication and Leadership » en poche, le Yonnais se lance sur le circuit, en septembre, après une blessure au pied qui retarde ses premiers pas. Depuis sa vie se construit entre« voyages, avions, hôtels ». Et il aime ça.

03

TOM JOMBY

SON PALMARES

Des son arrive sur le circuit, Tom a une progression de 1200 places en 1 an grace a 3 titre sur le circuit futures en 2015 et obtient un meilleur classement a 337eme mondial. Une blessure le stop en novemre 2015. Son retour sur le circuit en 2017 est fructueux . Un 4eme titre en février 2018 puis le revoila 480eme mondial a ce jour en simple et pointe a la 250eme place en double. Ce qui prouve un rétablissement complet – une juste récompense après beaucoup d’efforts pour redevenir un redoutable compétiteur dont le point fort est le physique (199cm et 90kg) et le service. Tom a pour Amibition d'integrer Top 100 d’ici fin 2019.

Alexis MUSIALEK / Kristina MLADENOVIC - Roland Garros 2018 - 1er Tour

VOIR LA VIDÉO

Alexis MUSIALEK / Kristina MLADENOVIC - Roland Garros 2018 - 2ème Tour

VOIR LA VIDÉO